lundi 27 mars 2017

German Maggiori - "Entre hommes"


Des hommes hauts placés font la fête dans un appartement et entament une partouse en compagnie de deux travestis et d'une jeune prostituée. Seulement cette dernière meurt d'overdose. Impossible de dormir tranquilles, sachant qu'il existe une vidéo de cette petite sauterie, impossible à retrouver! L'affaire est pimentée par l'implication de bandes de truands et de flics plus ou moins équilibrés.

Merci à Livraddict et aux éditions Folio pour ce partenariat. Ce roman est à paraître, aussi je n'ai pas la couverture correspondante pour illustrer cette chronique. Je la mettrai dès que je l'aurai. ;o)

Ce roman est annoncé comme étant le "meilleur polar argentin de tous les temps" et considéré comme un "livre culte".
Eh bien... j'ai été déçue. Comme le titre l'annonce, quasiment tous les personnages sont des hommes. Finalement, je crois qu'il n'y a qu'une femme : la prostituée décédée! ^^ Cependant, n'importe quel lecteur adulte peut être sensible à ce genre de polar, même une femme. Ce n'est pas ça qui m'a dérangée.

Je pense que l'idée générale est bonne, avec l'interrogation "mais où est passée cette fichue vidéo?", l'enquête des flics déjantés et l'implication, malgré eux, des truands. German Maggiori possède un bon style dans les tournures de phrases et apporte de l'humour à cette sombre histoire, ce qui permet de ne pas verser dans le trop glauque. Parce qu'à ce niveau nous sommes servis! C'est sexe, drogue, assassinats et vols!

Là où ça ne le fait pas de mon point de vue, c'est au niveau du récit qui m'est apparu décousu. On passe de personnages à d'autres, parfois avec des décalages chronologiques, ce qui m'a un peu perdue. Sans parler de la quantité de noms à retenir! Egalement, l'histoire foisonne de digressions pour la plupart intéressantes, mais certaines sont non seulement sans intérêt mais en plus sont beaucoup trop longues. 
Et puis le changement de narration (de la troisième personne, on passe à la première du singulier qui n'est pas toujours la même, pour retourner à la troisième) m'a complètement déroutée. Je n'ai pas compris l'objectif de ce changement qui n'apporte rien, à part une rupture du rythme malvenue.
Pour couronner le tout, la fin m'a laissée sur ma faim. Attention SPOILER : LA scène que j'aurais aimé lire, n'a pas été détaillée, juste mentionnée et encore, on ne connaît pas vraiment son aboutissement (ou alors je n'ai pas compris).

dimanche 19 mars 2017

Challenge Random PAL 2017

Proposé par Mimi54 sur Livraddict :

A chacun son truc pour vider sa PAL....
"Je vous propose de tirer au sort 18 livres de votre PAL, et d'en lire au minimum 15."

Le tirage au sort a donné :

1Didierlaurent JeanPaul, Le liseur du 6h27
2Bottero Pierre, La Quête d'Ewilan : D'un monde à l'autre
3Bacigalupi Paolo, La fille automate
4Bottero Pierre, La Quête d'Ewilan : L'île du destin
5Egan Greg, Téranésie
6Panchard Georges, Heptagone
7Ledig Agnès, Juste avant le bonheur
8Dobb sMichael, House of cards
9Neuser Marie, Je tue les enfants français dans les jardins
10Watts Peter, Rifteurs
11Wein Elizabeth, Nom de code : verity
12Gibson William, Comte Zéro
13Manook Ian, Les Temps Sauvages
14Cortazar Julio, Marelle
15Roth Veronica, Les Insurgés
16Boissel Xavier, Rivières de la nuit
17Roth Veronica, Allégeance
18Mayeras Maud, Reflex

Rocco Siffredi - "Rocco par Rocco"


Comme il s'agit d'une autobiographie, je ne fais pas de résumé.

Rocco se raconte et se la raconte. J'ai aimé découvrir l'envers du décor du porno, mais c'est du point de vue de Rocco qui a su se faire un nom dans ce milieu bien particulier. Et franchement, mais quel vantard! Il n'hésite pas à s'autoféliciter!
Après il sait rendre hommage à sa famille, ses amis, à ceux qui l'ont aidé.
Donc dans ce livre, Rocco Siffredi raconte son parcours, de sa jeunesse à son arrêt comme acteur du porno.


Jean-Paul Didierlaurent - "Le liseur du 6h27"


Guylain prend tous les jours le RER pour se rendre à l'usine de destruction de livres où il travaille. Tous les matins, il sort quelques pages sauvées pour les lire à haute voix dans le train.

Une lecture coup de cœur! Pas de prise de tête. Des pages pleines de poésie. Je me suis laissée porter par l'histoire de cet homme amoureux des livres et qui pourtant doit les détruire. 
Des personnages simples qui peuvent être nos voisins, qui nous emmènent dans des histoires d'amitié attendrissantes. J'ai été surprise de découvrir l'origine de la quête de son ancien collègue Giuseppe. Franchement, quelle excellente idée!
Puis Guylain part lui-même dans sa quête de l'inconnue et cette fois-ci, c'est Giuseppe qui l'aide.

De l'humour, des choses étonnantes, un bon cocktail divertissant!

Challenge Bingo Livresque, winter edition #2

Ce challenge est proposé par MarieLutiine sur Livraddict.

Le principe ?
Remplir le plus de cases de la grille pour gagner le plus de points possible.

Comment ?
Chaque case contient une consigne. Une consigne = un livre. Lorsque le livre répondant à la consigne est lu, la case est validée.

En combien de temps ?
Le challenge dure le temps d'une saison. Pour ce premier bingo livresque, il s'agit de la Winter Edition. Il débute le 21 décembre 2016 et se termine le 20 mars 2017.

D'autres infos ?
Un même livre ne peut pas répondre à plusieurs consignes en même temps.
Et voici le barème des points :
Une casé validée, 1 point
Une ligne, colonne ou diagonale validée, 10 points
Le carton plein, 50 points

J'avais fait 12 points pour le challenge de l'été 2015. Je vais tenter de faire mieux. ;o)

Un livre de Noël : Le Père Porcher (Terry Pratchett)
Un livre écrit par un homme : Le huitième sortilège (Terry Pratchett)
Un livre de plus de 500 pages : Les temps sauvages (Ian Manook)
Un livre dont le titre n'a qu'un mot : Reflex (Maud Mayeras)
Un troisième tome : Le cœur de la Terre (Maxime Chattam)
Un livre qui parle de livres : Le liseur du 6h27 (Jean-Paul Didierlaurent)
Une relique de la PAL :
Un livre d'un auteur français : J'irai voter pour Bourbaki (M. Tuttle)
Une réécriture de conte :
Un livre où le personnage principal est un enfant :
Un livre qui se passe dans une petite ville :
Un livre publié il y a plus d'un an :
Case bonus :
Un livre à la couverture rouge : Malronce (Maxime Chattam)
Un livre basé sur une histoire vraie : Rocco par Rocco (Rocco Siffredi)
Un livre choisi par quelqu'un : Chanson douce (Leïla Slimani)
Une relecture :
Un livre adapté en film :
Une bande dessinée : Monster chapitre 3
Un livre reçu à Noël : Demain les chats (Bernard Werber)
Un livre à la couverture enneigée :
Un livre avec une boisson chaude sur la couverture :
Un classique :
Un livre dont la couverture brille :
Un livre qui a plus de dix ans :

Total : 17 points

dimanche 5 mars 2017

Leïla Slimani - "Chanson douce"


Une nounou exceptionnelle, chaudement recommandée par ses anciens employeurs, assassine les deux jeunes enfants dont elle a la charge et loupe son suicide. Mais pourquoi?

"Chanson douce" a reçu le prix Goncourt 2016. Je l'ai lu parce qu'il fera l'objet du prochain bookclub sur Livraddict. J'ai eu peur de ne pas pouvoir l'emprunter à la médiathèque car tous les exemplaires étaient déjà sortis et réservés!
Du coup j'en attendais beaucoup et j'ai été un peu déçue parce qu'il n'y a pas de suspens, pas de surprise. 

Toute la teneur de ce roman est dans la narration, le déroulement de l'histoire de cette famille sans histoire qui a recruté une nounou aux références exceptionnelles. Et peu à peu, on découvre qui est réellement Louise. Comment elle en est arrivée à commettre cette acte extrême. 
Et franchement, la plume de Leïla Slimani est très agréable. L'histoire est bien menée et se lit très vite (moins d'une semaine pour ma part). Le lecteur a le point de vue des différents acteurs et témoins. 

Je ne classerais pas ce livre dans les thrillers parce qu'il n'y a pas de vrai suspens ou d'enquête à proprement parler. Ce sont les psychologies de chacun qui sont décortiquées, essentiellement celles de Louise, la nounou, et de Myriam, la mère des enfants. Et à travers cette dernière, est remis en question le rôle de la femme dans son foyer. Pas simple.

Maxime Chattam : "Autre-Monde, tome 3 : Le coeur de la Terre"


Ambre et Matt ont été accueillis par les Pans d'Eden et veulent déjà repartir pour affronter Malronce, découvrir ce qu'elle cache, connaître le but de la "quête des peaux". Aussi, une guerre entre les enfants et les adultes semble inévitable. Peut-être peuvent-ils aider leur peuple à vaincre en étant au cœur du territoire ennemi?

Maintenant que je suis bien ferrée par cette aventure, je prends encore plus de plaisir à cette lecture.
Bon, de nouveau j'ai deviné bien à l'avance l'identité du traitre, mais cela ne m'a pas gâché les bons moments passés aux côtés de l'Alliance des Trois.

Dans ce tome, on navigue entre le territoire des Pans et le territoire des Cyniks. On retrouve tous les peuples Pans croisés aux tomes précédents, ainsi qu'un nouveau. Leurs dons se sont développés et font partie de l'identité de chacun des jeunes.

Et grosse surprise, Malronce et le Rauperoden sont encore plus que les grands méchants! Mais chut... je vous laisse découvrir qui se cachent derrière. ;o)

mercredi 1 mars 2017

Bernard Werber - "Demain les chats"


Bastet raconte sa vie de chatte au sein de l'appartement de son humaine servante, Nathalie. Sa vie est bousculée lorsque des hommes provoquent des attentats.

Je suis fan de Bernard Werber et cela faisait un bon nombre d'années que je n'avais pas lu un de ses romans. Or "Demain les chats" m'attendait au pied du sapin!

Autant l'annoncer tout de suite, j'ai été déçue. Je suis passée complètement à côté de cette histoire de chats. Bastet m'a paru détestable, alors difficile d'aimer lorsqu'il s'agit de celle qui raconte. Heureusement, j'ai retrouvé le style direct et l'imagination de l'auteur, ce qui a allégé ma lecture. Parfois il va quand même un peu loin : les ébats amoureux des matous, ça ne cadrait pas.

En fait, ce qui m'intéressait le plus a été ce qui a été le moins développé : l'histoire des humains qui se déroulait en arrière plan, c'est-à-dire le terrorisme et ce qui en a découlé dans la capitale. Là, j'ai trouvé dommage de ne pas en savoir plus, comment tout s'est déroulé et ce qui se passera.